Une famille en camping-car (3)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Gangbang

Max, souhaite prendre un nouveau risque, embrassé sa sœur. Il s’approche vers elle, et leurs lèvres se touchent. Leur langues s’entremêlent. Le sexe de Maxime, dur comme du fer, vient caresser le haut du clitoris de sa jeune sœur.

Plus loin, Jennifer jette brièvement un coup d’œil en direction de ses enfants, mais ne semble pas saisir ce qu’ils font, car il fait noir.

Elle embrasse Julien, et tout les deux se branlent mutuellement.

– J’ai une proposition à te faire, mon cœur. Dit Julien.

– Quoi donc?

– Avant que je ne quitte le camping-car du voisin tout à l’heure, nous avons parlés de toi. Et si tu es d’accord, il nous attend.

– Comment ça… tu… tu me proposes une orgie, avec lui et sa famille?

– Non, pas une orgie, car je sais que tu seras mal à l’aise quand verras ses enfants faire des trucs sexuelles avec eux. Alors, je te propose simplement un plan a 3.

– Je n’ai jamais fait de plan a 3… c’est le genre de truc où vous allez tous les deux me prendre par tout les trous? Ok, je suis partante! Mais allons prévenir les enfants.

Voyant les parents venir vers eux, Océane et Maxime s’émergent dans l’eau jusqu’au cou, pour ne pas que les parents les voient nus.

Jennifer, prétexte qu’ils vont aller se reposer pour reprendre la route demain.

Ils s’éloignent, empreintent le sentier et rejoignent le camping-car d’Alex, le voisin.

Il n’était pas certain que Jennifer allait acceptée.

Les voyants arrivés, les deux filles d’Alex et sa femme, s’en vont au lac pour les laissés seuls.

Julien, avait prévenu Alex et sa famille que cela pourrait gêner Jennifer, de faire l’amour à cinq. Il avait vu juste.

En partant, les filles souhaitent une agréable soirée à Jennifer et Julien, et d’en profiter un maximum. Sous ces encouragements, Jennifer se sent subitement mal à l’aise. Julien la rassure.

Alex, invite les deux amoureux à venir s’asseoir sur le canapé, puis il leur propose quelque chose à boire. « une limonade pour moi » répond Jennifer. Julien, accepte un coca.

Les minutes passent, et la conversation entre les trois, est animés. Ils rigolent et se complimentent.

Soudain, la conversation change de ton, suite à une petite remarque coquine de Julien, envers Jennifer.

– En parlant de belles caresses, Jennifer adore ça! Dit-il.

– Ah… c’est-à-dire? Demande Alex.

– Les joues, le menton, le cou, les seins…

Alex, demande à Jennifer la permission de la touchée. Elle accepte timidement.

Il commence les caresses sur ses joues, délicatement avec deux doigts. Doucement, il descend vers son cou, et avec sa main entière, il saisit son sein, encore cacher par le maillot de bain, pour le tripoter. Alex rapproche ses lèvres vers les siennes, et commence alors un long baiser langoureux. Ils se savourent la langue et se mélangent leurs salives.

De l’autre côté, Julien à son tour, masse son sein gauche. Les deux hommes, écartent le tissus du maillot de bain, sous les seins de Jennifer, dévoilant son entière poitrine.

– Alors, elle est pas bonne ma femme?

– Elle est vraiment délicieuse.

La main d’Alex, se dirige entre les cuisses humides de Jennifer. Il écarte le tissus qui recouvre sa chatte, pour titiller son clitoris et la doigtée.

Julien, enlève son caleçon, et se branle.

De l’autre côté du sentier, les filles arrivent au lac. Elles surprennent Océane et Maxime, sortir de l’eau totalement nue.

Sans gêne, les trois filles se déshabillent devant eux pour aller se baigner.

Laetitia, la mère, s’avance vers les deux tourtereaux.

– Quand le chat n’est pas là, les souris dansent! Dit-elle.

– Bonsoir, Madame. Répond Julien.

– Non… Laetitia.

– Pourquoi vous dites que les souris dansent? Demande Océane.

– Vous profitez que vos parents ne soient pas la, pour faire des cochonneries… non?

– Euh… non… on s’est juste déshabiller car nous ne voulions pas mouillé nos maillots. Répond Océane.

– Et c’est tout…? Ça ne te dérange pas que ton frère soit en érection devant toi, pourtant.

– Oh… c’est un homme, c’est normal. C’est peut être en vous voyant, qu’il bande. Il faut dire que vous êtes très jolie!

– Merci du compliment, Océane! Toi aussi, tu es superbe. Tu as le même corps que mes filles, en un peu plus développé… je suis curieuse de savoir si ton entre-jambes est aussi développé qu’elles… tu me permets?

– Permet quoi? Dit-elle étonnée.

– De comparer ta zone lisse et humide avec celles de mes filles.

– Vous voulez me touchez la chatte?!

– C’est ça, avec ta permission.

– Bah… euh… c’est plutôt bizarre, mais d’accord.

Laetitia, passe deux doigts entre les grandes lèvres vaginales d’Océane, sans pénétration.

Elle goûte sa cyprine en léchant ses deux doigts. Elle retourne vers son entre-jambes, en pénétrant ses deux doigts en elle. Cette fois, elle la doigte, sous les yeux de son frère. Océane gémit.

– Regarde ton frère, sa queue à doublée de volume!

– C’est vrais!

– Ça te plaît de voir bursa escort ta sœur se faire doigtée par une autre femme?

– Oh oui! *Maxime se branle*

Soudain, un jet puissant sort du vagin d’Océane, mouillant la main de Laëtitia qui continue de la branlée. Le jet éclabousse partout, et Océane pousse un grand cri de jouissance raisonnant.

Prise de honte, elle enlève la main de Laëtitia de sa chatte, et s’en va vers le sentier.

Laetitia, demande a Maxime de la suivre pour la rassurer.

Pendant ce temps là, dans le camping-car. Alex, Julien et Jennifer sont totalement nue.

Toujours assise sur le canapé, Jennifer se fait lécher la chatte par Alex. Pendant ce temps là, elle suce Julien qui est à genoux sur le canapé, pour lui faciliter la tâche. Face à elle, Alex se redresse. Son gland, écarte ses lèvres vaginales. Sa bite s’enfonce, elle se fait entièrement engloutir par cette délicieuse chatte. Pour la deuxième fois, il l’a baise. Jennifer jouit par les vas-et-viens d’Alex. Ses gémissements, se font étouffer par la queue de Julien qui pénètre jusqu’au fond de sa gorge. Il lui pousse la tête, pour qu’elle l’avale entièrement.

– Tu es une grosse bouffeuse de bite, ma petite femme! Retourne toi, je vais t’enculer!

Pendant ce temps là, les enfants arrivent au camp. Maxime, à réussi à détendre sa sœur. Elle est souriante et plus détendue.

Les lumières du camping-car sont éteintes. En entrant à l’intérieur, il n’y à aucun signe des parents.

– Merde, ils sont où? S’interroge Océane.

– Les lumières du camping-car du voisin sont allumés, allons voir ils sont peut être là bas

Ils s’approchent doucement, quand soudain ils se stoppent à quelques mètres de la porte d’entrée. Ils entendent des gémissements.

– Ce sont des gémissements! Dit Océane.

– Exact!

– Qui ça peut être…? Pas sa femme ni ses filles, en tout cas!

– Ça ne peut être que papa et maman. Répond Maxime.

– Je suis curieuse d’aller jeté un œil.

– Toi, curieuse de voir si c’est nos parents qui baisent!?

– Oui, elle m’a ouvert l’envie l’autre folle de Laëtitia.

Ils s’avancent vers une fenêtre entre ouverte, voyant tout ce qu’il ce passe à l’intérieur.

– Oh putain, maman baise le voisin! S’exclame Océane.

– Attends, elle se retourne.

Alex, s’assied sur le canapé. Jennifer, viens se positionner sur, et face à lui. Elle le baise.

Julien arrive derrière elle. Il lèche et pénètre son cul avec ses doigts et sa langue pour le préparer à accueillir sa bite. Une fois suffisamment dilaté, il se redresse, et il enfonce délicatement son gland, écartant les bords de son anus pour y introduire entièrement sa bite.

Les enfants, n’ont croient pas leur yeux. Leur maman, est en train de se faire sodomiser, et se fait prendre la chatte en même temps. Ces deux bites dans son corps, la font jouir sans retenue.

– Maman se prend une double pénétration, j’hallucine! Dit Maxime.

– Je ne savais pas qu’elle aimais la bite a ce point! Ça m’excite, il faut que je me branle!

Océane écarte le tissus du maillot qui recouvre sa chatte. Elle se caresse et se doigte, avec son frère à côté, qui fait pareil avec sa bite.

– J’ai tellement envie d’aller les rejoindre, et enculer maman avec ma bite! Elle m’excite!

– Quand j’y pense, c’est vraiment dégoûtant de t’imaginer sodomiser notre propre mère. Mais je suis certaine qu’elle aimerait ça!

– J’en suis sur qu’elle est capable de se prendre une triple pénétration… tu imagines, papa et moi en train de lui mettre tout les deux notre bite au cul, pendant qu’Alex lui prend la chatte!

– Deux bites au cul? Hey, c’est pas une machine notre mère!

– Au contraire, j’ai eu l’occasion de voir son cul totalement dilaté, et de près! J’en suis sur que deux bites c’est faisable.

– Comment ça, tu as vu de près le cul dilaté de maman?!

– Hier, j’ai surpris Alex enculer maman dans la forêt. Il était entrain de l’enculé par derrière.

– Quoi, sérieux!?

– Oui. Je me suis fais grillé a les regarder faire. Alex m’a dit de venir, il a dirigé ma main vers le cul de maman, et j’ai introduit deux doigts en elle. Son cul était tellement ouvert… quand j’ai réaliser ce que j’étais en train de faire, j’ai eu une grosse érection!

– Attends.. tu as doigté le cul de maman, elle t’a laissée faire?

– Elle ne voulais pas, mais trop excitée pour vraiment refusé.

– Et ensuite, tu l’as enculer?

– Dix secondes de plus, et j’allais le faire! Mais je crois qu’elle a sentie le coup venir. Elle s’est retournée à genoux, pour sucer Alex. Ensuite, je lui ai offert ma bite. Elle m’a sucer comme une experte! Jamais personne ne m’avait sucer comme ça… j’ai fini par lui remplir la bouche avec mon sperme, et à recouvrir son visage.

– Oh merde, Max…

– Quoi?

– Ça m’excite! J’aurais aimais voir ça! Regarde comment je mouille! *Océane lui montre sa chatte*.

– Fait moi goûter ta cyprine, s’il te plaît.

Océane retire ses doigts de sa chatte, et elle les fait lécher à son frère.

Pendant bursa escort bayan ce temps là, dans le camping-car. Jennifer se retourne, et se positionne dos à Alex, toujours assis sur le canapé. Cette fois, c’est lui qui l’encule. Sa bite entre dans son cul comme dans du beurre. Face à elle, Julien introduit son membre dans sa chatte complètement dégoulinante de cyprine.

– Alors ma petite femme, ça te plaît?

– Oh oui… oh oui que c’est bon! Oh que c’est bon d’avoir deux superbes bites dans mon corps!! Aujourd’hui plus que jamais, j’aime la sodomie! J’aime me faire enculer par deux hommes!

A ces mots, Maxime réagit.

– Mais qu’elle salope!

– Elle m’excite, maman… plus je la regarde, et plus j’ai envie d’être à sa place.

– Tes désirs commencent à prendre la parole, sœurette!

– Oh oui, je m’en cache pas! J’ai envie moi aussi de recevoir ces deux bonnes bites dans mon corps!

– Même celle de papa?

– Oui, même la bite de papa! Je ne dirai pas non pour me l’a prendre dans le cul! Oh désolé… j’ai honte d’avoir dit ça a voix haute.

Soudain dans le camping-car, Jennifer et les deux garçons se lèvent. Par derrière, Alex la soulève. Il est aider par Julien, qui la soulève par devant. Ils la tiennent derrière les genoux, afin qu’elle es les jambes écartées. Ensuite, ils recommencent à la baisée par tout les trous.

De leurs côtés, Maxime propose à Océane de lui faire l’amour. Mais elle refuse. Elle se dit pas encore prête.

Les minutes passent, et les deux garçons redescendent Jennifer, sur les genoux. Ils se branlent devant son visage, elle ouvre la bouche et s’apprête à recueillir la semence des deux hommes. Au même moment, ils éjaculent tout les deux dans sa bouche, et sur le visage. Jennifer, invite Julien à venir s’asseoir a ses côtés. Elle saisit le sexe d’Alex, et le pointe vers les lèvres de Julien. N’osant pas immédiatement le mettre en bouche, il se laisse convaincre par sa femme. Julien, suce Alex et avale les dernières goutes de sperme. Excité par ces nouvelles lèvres, Alex éjacule une seconde fois dans la bouche de Julien, qui recrache le surplus, sous les rires de Jennifer. Il l’embrasse, partageant la liqueur blanche d’Alex avec sa femme.

Terriblement excité, Maxime se vide sous les yeux de sa sœur, qui se branle en le regardant, avant de perdre à son tour son délicieux liquide.

Plus tard dans la nuit, Océane rejoint ses parents dans le camping-car, et Maxime rejoint sa tente.

6h30 du matin, c’est le jour du départ.

Le camp est calme, tout le monde dort encore, ou presque.

La porte du camping-car s’ouvre, et Océane en sort. Le jour se lève, et le brouillard est très épais.

Elle transporte une serviette et des rechanges, et part faire sa toilette au lac. Sur le chemin, elle repense à ses parents hier soir, mais aussi à toute ces histoires qu’il y à eu depuis le départ de la maison. Elle fait, elle pense à des choses que jamais elle n’aurait cru faire avant

Se branler devant son frère, le sucer, ou se faire prendre la chatte par lui, c’était quelque chose d’impensable il y à encore quelques jours.

Se branler en regardant ses parents faire l’amour, c’était aussi de la science fiction.

Arrivée au lac, elle rencontre Laetitia, assise sur une serviette au bord de l’eau.

– Salut Laetitia…

– Oh, salut ma puce! Bien dormis?

– Nuit agitée, mais ça va. Je voulais m’excuser, pour hier soir.

– T’excuser de quoi?

– Bien… d’être partie comme ça!

– Oh, mais ne t’en fait pas pour ça voyons! J’ai sentie que tu ne l’avais jamais fait avec une fille, et tu as eu peur.

– J’avais honte de faire ça, alors que mon frère me regardait.

– Tu sais, Océane… il n’y à aucun mal à vouloir faire l’amour avec sa famille. Ta famille, ils t’aiment. Ils ne veulent que ton bonheur. Ton frère t’aime, je suis certaine qu’il te respecte. Il t’apprendra, et tu lui apprendra à vous découvrir. Grasse à toi, il saura comment satisfaire une femme, et toi, un homme.

– Ça a du sens.

– Ne te mets pas de barrière, Océane. Nous n’avons qu’une seule vie, faisons ce qu’il nous plaît de faire.

– C’est vrais, tu as raison.

Océane, se déshabille entièrement pour plonger dans l’eau encore froide. Elle est rejoint par Laetitia. Elles se regardent mutuellement dans les yeux, et l’une s’approche de l’autre. Comme par réflexe, leurs mains caressent les poitrines mouillés de l’autre. Laetitia, avance sa tête vers les tétons d’Océane, et les lui lèches.

Leurs mains descendent vers leur fentes, elles se masturbent mutuellement, puis elles s’embrassent.

Elles sortent de l’eau, Laetitia s’assied sur sa serviette, les cuisses grandes ouvertes.

Océane positionne sa tête au milieu de ses cuisses, et lèche pour la première fois de sa vie, une chatte. Sa langue glisse entre les petites lèvres, jusqu’à atteindre la vulve pour introduire sa langue, et ses doigts.

– Pour ta première fois avec une femme, tu te débrouilles vraiment très bien. Dit Laetitia.

– Je suis escort bursa tellement excitée de manger ma première chatte, j’en mouille!

– Tu mouille…? Tu m’autorise à venir goûter ta cyprine, qui semble délicieuse?

– Mais évidemment… ne bouge pas!

Laetitia s’allonge, et Océane se positionne sur elle en 69. Les deux filles, se dévorent le minou, en pleine nature.

Alors qu’elles gémissent toute les deux de plaisir, les klaxons du camping-car se font entendre.

– Oh merde, j’ai oubliée, on part tôt ce matin!

– Quoi? Et tu comptes partir alors que l’ont commençait à peine à s’amuser!?

– Je suis vraiment désolée Laetitia!

Océane s’habille en vitesse, en mettant seulement sa jupe et son tee-shirt.

– Tiens, prend ça en souvenir… dit Océane en lui donnant son string.

Laetitia le renifle, et lui dit de se dépêcher avant qu’ils ne partent sans elle.

Sur le sentier, elle court pour rejoindre rapidement sa famille.

– Bin alors, tu étais où, on t’attend nous! Réprimande Julien.

– Oh…je… j’ai fait ma toilette!

– Ok, bon c’est de grave, c’est les vacances. Allez la petite famille, on reprend la route!

Ils repartent, le cœur serré. Le spot était plaisant, ils étaient au calme et cette autre famille était très attachante. Mais chaque chose ont une fin… ou presque!

Deux heures de routes plus tard, Océane descend de la capucine et rejoint Maxime autour de la table. Maxime, traîne sur son téléphone.

– Bien reposé, p’tite sœur?

– Grasse matinée agréable. Nous avons fait une pause depuis notre départ?

– Oui, mais nous n’avions pas voulus te réveiller.

– D’accord…

– Je te sens pensive?

– C’est juste que, nous venons de vivre une parenthèse hors du commun. La vie va reprendre son cours comme avant.

– Pourquoi comme avant? Les vacances sont loin d’être terminées.

– Je suis retournée voir Laetitia au bord du lac, ce matin. C’est la cause de mon retard d’ailleurs.

– Je sais! Tu as eu l’air d’apprécier le 69 en plus!

– Quoi!? Mais comment tu sais ça?

– Papa m’a envoyé te chercher, et je t’ai surpris à faire du broute minou avec la voisine.

– Oh mais… parle moins fort!

– Te voir avec une autre fille, m’a vraiment excité. Vous étiez vraiment très belles.

– Merci… tu t’es branler en nous voyant?

– C’est plutôt indiscret ça.

– Oh arrête, je crois que nous n’avons plus aucun secret entre nous!

– Je me suis branler, oui. Mais je n’ai pas pu finir, à cause des coups de klaxons de papa.

– Moi non plus, nous nous sommes arrêtés en plein ébat.

– J’ai une idée, mais…

– Quoi?

– Nous pourrions nous finir, maintenant.

– Mais ça va pas! Les parents sont juste là!

– Et alors…?

– Et alors? Il suffirait que maman tourne la tête, pour nous surprendre!

– Dans leurs chambres alors?

– Ils ne veulent pas qu’on y mette les pieds!

– Dans la capucine?

– Et faire ça juste au dessus de leur tête?

– Ou alors, on reste là, on s’observe et on se branle discrètement sous la table.

– Je suis partante, il y à moins de risques. Par contre si maman se retourne, elle me verra la main dans mon entre jambes.

Maxime défait sa braguette, et sort sa bite raide pour se branler.

Face à lui, Océane remonte sa jupe, et elle se masturbe à son tour.

Elle remonte son tee-shirt sur le haut de ses seins, pour excité d’avantage son frère.

Océane à les doigts pleine de cyprine.

Jennifer, l’interrompt et lui demande de lui donner de la crème solaire. Océane monte quelques marches sur l’échelle qui rejoint la capucine. Sa jupe remonte sur le haut de ses fesses, dévoilant sa délicieuse chatte et sa petite rondelle ferme, à son frère.

Elle redescend, et donne la crème à sa mère, qui en l’attrapant, effleure les doigts pleine de cyprine d’Océane.

– Tu as les doigts mouillés, tu transpire?

– Un peu chaud ouais, mais ça va.

Elle se repositionne face à son frère.

– Tu aurais pu me le dire que tu ne portait pas de culotte!

– Pourquoi, ça t’aurait fait quoi?

– C’est que… maintenant j’ai vraiment envie de toi! Tu ne veux pas venir t’asseoir sur mes genoux…?

– Et après…?

– Après? Je ne sais pas… peut être que je te ferai l’amour!

Elle vient discrètement s’assoir sur ses genoux, et entoure le sexe de son frère avec sa main gauche pour le branler.

Océane écarte les cuisses, pour faire de la place à Maxime qui vient doigter sa chatte.

– Tu es prête? Demande Maxime.

– Oui… répond-elle en gémissant.

Elle se lève légèrement pour positionner sa chatte au dessus du sexe de son frère. Centimètres par centimètres, son pénis s’enfonce dans la chatte. Océane remue, faisant des mouvements de bas en haut.

– Oh oui, ça y est, ta bite est en moi! Nous avons franchi la ligne rouge de l’inceste.

– Nous y sommes enfin… c’est difficile de réaliser que je suis en train de pénétré ma propre sœur.

– Je sens bien ta bite en moi, qui à chaque passage écarte ma vulve.

Après quelques minutes, Océane se lève et se penche, afin que Maxime lui lèche le minou.

Mais, il n me s’arrête pas seulement à son vagin. Il remonte sa langue jusqu’à son anus, le préparant à accueillir son pénis.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir