Voyage en bord de mer avec ma sœur Monica

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Voyage en bord de mer avec ma sœur MonicaDans les années 80, lors de l’anniversaire de naissance de ma sœur Monica qui fêtait ses dix-huit ans, je lui ai offert comme cadeau de venir avec moi passer une semaine au bord de la mer sur la côte est américaine. Elle était super contente parce qu’on s’entend bien tous les deux. On pense pas mal pareil, surtout au niveau de la sexualité. Monica est une belle blonde avec un beau corps bien proportionné. Elle m’a dit qu’elle faisait 33B-24-34. J’ai inclus au bas cette histoire deux photos prise avant de partir.Je vous présente d’abord ma famille. Je suis l’ainé et j’avais 27 ans à ce moment-là. J’ai quatre autres sœurs donc très choyé. Je les aime toutes mais j’ai un faible pour Monica. Notre famille fréquente les camps nudistes depuis de nombreuses années. Mes grands-parents maternels sont nudistes aussi. La famille de mon père est également nudiste. Ma mère avait seulement quatorze ans lorsque je suis né. Elle fréquentait mon père dans un club nudiste et manquait de discipline pour prendre ses pilules contraceptives. Mon père avait seize ans à l’époque. Ce sont mes grands-parents qui m’ont élevé au début car ma mère devait retourner à l’école. Voilà!Lorsque nous sommes arrivé en bord de mer, nous avons roulé jusqu’à un village où les femmes avaient le droit d’être «topless» non seulement à la plage mais partout où les hommes étaient tolérés torse nu. On appelle ça l’égalité des sexes. Dans la rue qui bordait la mer ainsi que dans toutes les boutiques et la plupart des restaurants de cette rue, les maillots, les bikinis et les monokinis étaient tolérés. Dans les boutiques où on vendait des maillots, il n’y avait pas de cabine d’essayage. On se mettait à poil devant tout le monde avant de revêtir le maillot choisi pour l’essayer. Une bande de papier autocollante était placé à l’endroit du sexe comme mesure d’hygiène et était remplacé à chacun des essayages.Nous nous sommes arrêtés à plusieurs motels avant d’en trouver un avec une chambre de libre. La seule de disponible n’avait qu’un lit double mais ce n’était pas un problème pour nous. De plus, il y avait une grande piscine chauffée et un spa. On a loué celle-ci pour une semaine. On s’est rendu à notre chambre à l’étage du motel avec nos bagages. En entrant on a ouvert les rideaux au complet pour laisser entrer la lumière. Le balcon était commun à toutes les chambres de l’étage. Donc des gens étaient en mesure de nous voir à l’intérieur de notre chambre en passant mais on s’en foutait. Par contre, comme on était l’avant dernière chambre, seul les gens de la chambre du fond pourraient nous voir en devant passer obligatoirement devant la notre.Nous étions rendus en fin d’après-midi. Fatigués, comme nous sommes nudistes, on s’est déshabillé complètement et on s’est étendu sur le dessus du lit flambant nus pour relaxer un peu. Tout à coup on vit à la fenêtre un couple d’environ 30 ans avec deux adolescentes qui nous observait sans broncher. La femme nous fit signe d’aller à la porte pendant que le père et les ados continuaient de nous observer.Je me suis levé, me suis rendu à la porte flambant nu et ouverte celle-ci. La mère avec un grand sourire me dit «what language you speak» et «parlez-vous français» sans aucun accent. «On parle français» répondit-je. «On s’est dit que si vous vous exposez flambant nu vous devez être exhibitionnistes. Je tiens à vous dire que nous le sommes aussi et qu’évidemment nous sommes voyeurs aussi. En fait nous sommes des nudistes» me dit-elle «Ça tombe bien nous aussi. Voulez-vous entrer jaser un peu» lui dis-je. «Avec plaisir. Mais pour vous mettre à l’aise on va se mettre à poil nous aussi» dit-elle en faisant signe à son mari et à ses filles d’entrer et de leur dire de se déshabiller. Quant à elle, elle n’avait que le bas de son bikini à enlever. Elle était déjà seins nus.« On vient juste d’arriver du Québec» leur dis-je. « Nous nous sommes du nord de l’Ontario» répondit-t-elle. Elle nous a ensuite présenté son second mari George, et ses ados Justine et Noémie qu’elle a eu avec son premier mari. Quant à elle, son nom était Alexa et bien que sur le tard, elle était enceinte de son nouveau mari. «Je suppose que vous n’avez pas eu le temps de faire des provisions, je vais aller à notre chambre à côté pour rapporter des breuvages» Elle ne prit pas le temps de remettre son bas de bikini et se rendit à sa chambre.En revenant avec des bières froides et du 7up pour les filles, elle fit face à un homme et ses deux ados qui entraient dans la chambre de l’autre côté de la nôtre. Comme elle avait les bras chargés, elle ne pouvait cacher sa vulve toute rasée avec les lèvres vaginales assez ressorties. «Wow!» fit le père «de toute beauté, cette vulve-là». «Désolée fit elle, je pensais avoir le temps de revenir sans être vue». «Y’a pas de problème on apprécie le spectacle Madame, n’est-ce pas les gars!» Les ados firent signe que oui. Alexa entra dans la chambre et nous conta ce qui venait d’arriver.Pendant qu’on était en train de jaser et boire, Justine dit «regarde maman dans la fenêtre» on s’est tous virés vers la fenêtre pour constater que les ados de la chambre voisine akdeniz escort étaient là, regardaient dans la nôtre et se masturbaient. Malgré que maintenant on les regardait nous aussi, ils continuaient à se masturber sans gêne. On a décidé de les laisser faire et les avons observé. Après quelques minutes, ils ont éjaculés sur la fenêtre et ont léché chacun le sperme de l’autre pour l’avaler. Puis, ils sont repartis. Je trouvais le ventre d’Alexa tellement beau que je lui ai demandé de prendre des photos et elle a accepté. Vous les trouverez au bas de cette histoire.«Bon on va vous laisser et aller prendre une douche avant d’aller souper dans un des restaurants topless» mentionna Alexa. «Est-ce que ça vous tente de venir avec nous» poursuivi-t-elle. «Certainement fit-on, on se revoit tantôt». On est allé prendre notre douche nous aussi. Monica et moi avons décidé de prendre notre douche ensemble dans le bain. Monica m’a lavé en s’attardant sur mon pénis, mes testicules et mon anus et moi j’ai lavé Monica en m’attardant sur sa vulve, ses lèvres vaginales et l’entrée du vagin. Après j’ai remis un maillot propre et elle un nouveau bas de bikini.Quelques minutes plus tard, on cognait à la porte. Alexa et sa famille était là habillé de la même façon avec du nouveau linge. On se rendit dans un de ces restaurants du bord de mer qui favorisaient le topless. À l’entrée, il y avait une affiche qui indiquait [13 yo and more only]. C’était la règle au même titre que celle pour pouvoir voir des films avec nudité mais sans relations sexuelles explicites. C’était ok pour tout le monde.La dame qui nous a reçus, placé et remis les menus avait aussi les seins nus. Elle était bien pourvue. Sa poitrine devait faire dans les 38 DD avec des seins quelque peu pendant. Une serveuse portant seulement une très mini culotte de bikini vint nous voir à la table. Elle était jeune et très jolie avec des beaux seins fermes dans les 36C. Le poil de son mont de vénus au-dessus de sa culotte était apparent. Comme on parlait ensemble à son arrivé, elle nous dit «vous êtes francophones?» avec un accent «Oui!» dit Monica. «Alors je vais vous servir en français» dit-elle. «Merci c’est gentil» continua Monica. «Je vous laisse choisir et je reviens dans quelques minutes ou bien faites-moi signe».Pour faire une histoire courte, nous avons été très bien servis par la gentille demoiselle et pris le temps de bien souper. Après un digestif suivi d’un autre et d’un troisième, il était rendu 11h00 du soir et le restaurant fermait. Nous sommes retournés à nos chambres.Monica et moi avons enlevé le peu de vêtement qu’on avait et nous sommes couchés en cuiller. J’ai mis ma main sur un sein et ai commencé à lui pincer le mamelon. Elle devait sentir mon pénis gonfler sur ces fesses, car elle passa une main dans son dos pour le rejoindre. Elle le saisit et commença à me masturber. Je descendis ma main sur sa vulve et introduit un doigt dans son vagin. Puis je commençai à titiller son clitoris. Alors elle se plaça à quatre pattes pour m’offrir son derrière. J’introduisis alors mon pénis dans son vagin et le fit aller dans un mouvement de vas et vient continu. Lorsque je fus prêt à éjaculer, j’ai sorti mon pénis de son vagin et j’ai répandu mon foutre dans son dos. Comme il m’arrive souvent d’avaler mon sperme lorsque je me masturbe, j’ai lécher et avaler celui répandu sur son dos. Nous nous sommes recouché et on s’est endormi.Le lendemain matin on est allé déjeuner dans un autre restaurant du bord de mer topless. Ce fut une femme âgée qui nous a reçus. Elle devait avoir dans la soixantaine. Elles avaient des seins bananes qui pendait jusqu’au nombril avec des mamelons d’environ trois pouce de diamètre et des grosses tétines de un demi pouce de diamètre par trois quart de pouce de longueur. Elle ne portait pas de bas de bikini mais était plutôt en petite bobette transparente. À l’avant, on voyait parfaitement son poil pubien au travers. En la suivant à notre table, on voyait bien ses fesses.La serveuse à notre table semblait très jeune. Elle était très jolie, brune, les cheveux long avec de beaux petits seins. Elle portait un string très petit mais on ne voyait pas de poil. Elle devait se raser ou s’épiler. Comme la veille, en nous entendant nous parler, elle s’est adressée à nous en français. Au cours du déjeuner nous avons appris qu’elle se nommait Kathleen et qu’elle était au high school en science sociale. Je lui ai demandé si ça la gênait de travailler les seins nus. «Pas du tout, j’aime être nue en public, si on me demandait d’enlever mon string je le ferais, je suis plutôt du genre exhibitionniste et j’aime fourrer avec des couples» dit-elle «Ah oui!, c’est une invitation?» fit Monica. «On peut dire ça, je suis même libre ce soir» répondit-elle. Nous lui avons donné notre adresse et pris rendez-vous pour 21h00.Après déjeuner, nous sommes retournés au motel chercher nos serviettes pour la plage. Monica en a profité pour remplacer son bas de bikini par un string de bain lui permettant de montrer ses fesses. Quand elle se penchait par en avant, on voyait son anus avec la petite corde qui passait au mezitli escort centre. On s’est arrêté dans une boutique pour acheter de l’eau et on a vu qu’ils avaient une étagère de revues érotiques et porno. «On reviendra voir ça en fin d’après-midi et on en achètera quelques-unes» dit Monica. «Certainement» répondis-je.On a passé le reste de l’avant midi sur la plage à se faire bronzer. Vers 13h00, on est allé manger une pizza dans un autre de ces restaurants topless. Encore là, c’est une dame d’expérience qui nous a reçus. Elle devait être dans la cinquantaine, mais elle avait une poitrine presque plate soit de tous petits seins. Elle portait des petites bobettes de dentelle très transparente. On voyait parfaitement au travers de ses bobettes sa vulve sans aucun poil et on pouvait distinguer le haut des lèvres vaginales qui ressortaient de son vagin. Voyant que je portais mon attention sur son entre jambe, elle remonta une jambe sur un tabouret et me fit un clin d’œil. On avait une belle vue de toutes ses lèvres vaginales.La serveuse, cette fois-ci devait avoir dans la quarantaine. Surprise! Elle était complètement nue. Sa vulve était rasée mais son mont de vénus avait du poil bien taillé en forme de cœur. Monica l’a félicité pour son beau cœur en minou. Elle a souri et pris notre commande. En nous desservant, on pense qu’elle a volontairement échappé les ustensiles, car elle s’est penchée en se positionnant pour que l’on voie bien son cul. Elle a pris bien son temps pour les ramasser.Comme il était déjà 15h00 et qu’on ne voulait pas brûler, nous ne sommes pas retournés à la plage. On s‘est plutôt dirigé vers la boutique vue ce matin. Une fois rendu on s’est immédiatement dirigé vers les étagères de revues érotique et porno.La première étagère était identifié érotique. Il y avait des revues de clubs nudistes où on voyait des membres de familles dans leurs activités journalières que ce soit des repas, des jeux, des sports, des excursions, de la baignade, du bronzage, etc. Il y avait aussi des revues de femmes et d’hommes qui montrait leurs attributs en gros plans dont des vagins grands ouverts. Pendant que l’on examinait les revues, il y avait un couple avec ses deux ados, une fille et un garçon, qui examinaient les revues dans l’étagère identifié porno. Voyant que je la regardais, la mère m’a mentionné en anglais que c’était pour leur éducation sexuelle. «C’est très bien, vous êtes des bons parents» que je lui réponds en anglais. «Merci» fit l’homme qui tenait sous le bras trois revues, chacune dans un emballage opaque. «Vous avez des revues plus hard au fond là-bas derrière le rideau» dit-il. «Merci on va sûrement aller voir ça». Finalement, Ils ont ramassé une dizaine d’autres revues et ont quitté la place.On s’est donc déplacé face à l’étagère identifiée porno et on a commencé à examiner les revues. Cette fois c’était du vrai porno mais reconnu comme douce, du moins à l’époque. Il y avait de la fellation, du cunnilingus, de la pénétration vaginale et anale et du fisting avec des gros plans. Cependant il n’y avait pas d’activité avec de la pisse. «On va allez voir la section hard et on reviendra se choisir des revues ici» dis-je à Monica. «D’accord» dit-elle et on se dirigea vers le fond de la boutique.À l’entrée de la pièce avant le rideau, il y avait une pancarte avec l’inscription en anglais «Strictement réservée aux 18 ans et plus». On est entré à l’intérieur où il n’y avait personne. Il y avait deux grandes étagères. Dans la première, on avait libre accès au contenu des revues. Elle était divisée en sections identifiées comme suit : Hard pissing, Fisting, Enema, Bondage et Light sado-maso.Dans la seconde étagère, toutes les revues étaient cachées dans des emballages opaques identifiés du titre de la revue. Une seule revue pour chacune des sections étaient disponible pour examen. Les sections étaient identifiées comme suit : Hard fisting, Hard enema, Torture, Hard sado-maso et deux autres que je ne nommerai pas. À part les deux premières sections, les autres ne nous intéressaient pas vraiment.On a quand même procéder à l’examen de tous les revues ouvertes. Entre regarder et le faire, il y a tout un monde. On a pris des revues de Hard fisting, de Hard enema, de Hard pissing, de fisting et d’enema. On avait déjà une quinzaine de revues. On ne voyait donc pas l’utilité d’en prendre dans l’étagère porno. Monica s’acheta aussi quatre beaux strings de bain. Il y en avait aussi pour hommes. Je m’en suis donc acheté 6 puisque je n’en avais pas du tout. On s’est rendu à la caisse, on a payé et on est reparti à la chambre du motel. Arrivé au motel, on a commencé à découvrir les revues emballés. Dans une de hard fisting, on voyait une femme avec le bras entré jusqu’au coude dans le cul d’un homme. Une autre photo montrait le bras d’un homme entré jusqu’au coude dans le vagin d’une femme. Une autre montrait une bouteille d’au moins 4 pouces de diamètre dans le vagin d’une femme. C’était comme ça page après page. Monica remarqua que j’étais bandé bien dur. «Oh je crois que t’a besoin d’être soulagé». Sans attendre, elle sorti mon pénis de mon short et commença yenişehir escort à me masturber. J’étais tellement excité que j’ai éjaculé après seulement quelques minutes.Il était maintenant l’heure d’aller souper. On choisit encore d’aller dans un autre restaurant topless. Monica choisi un des strings qu’elle venait d’acheter. J’ai fait la même chose. C’était une formidable sensation de circuler dans la rue les fesses à l’air. J’adorais ça. On s‘est promis qu’on ne porterait que ça jusqu’à notre départ. La personne qui nous a reçus au restaurant était un beau jeune homme cette fois-ci. Il portait une boucle au cou et seulement un string. La serveuse, quant à elle, portait également un string. Elle devait être dans la trentaine. Elle était jolie sans plus mais avec des seins énormes. Ça devait faire du 40 DD. Lorsqu’elle m’a apporté ma soupe, un de ses mamelons a trempé dedans en se penchant pour le déposer devant moi. Elle s’est excusée mentionnant qu’elle allait la remplacer. «Non non» dis-je, y’a pas de problème. «Mais j’aimerais récupérer ce qui est resté sur votre mamelon». «Allez y dit-elle ça ne me dérange pas et prenez votre temps». Sans attendre j’ai pris son mamelon dans ma bouche et commençai à le sucer lentement. Elle semblait bien apprécier. Des clients à proximité m’ont vue faire et souriaient. J’ai arrêté et elle est repartie. Alors le dit client s’est adressé à moi et me dit «elle m’a fait le même coup tantôt». Oh la cochonne!Rendu au dessert, Monica lui a carrément demandé si je pouvais mettre ma main dans son string. «certainement» dit-elle s’approchant de moi. J’ai alors entré ma main et plongé un doigt dans sa plotte. «Mets en plus» qu’elle me dit. C’était vraiment une vraie cochonne. Je lui ai entré tous mes doigts et malaxé l’intérieur de sa plotte puis j’ai arrêté la manœuvre. «Merci beaucoup» dit-elle. En partant j’ai salué le garçon qui nous avait reçu et il m’a dit «Savez-vous que c’est la propriétaire qui vous a servi». «Ah oui wow!!!, elle est fantastique». Puis on est retourné au motel attendre Kathleen.Il faisait noir, les lumières dans la chambre étaient allumées, les rideaux étaient ouvert et ont était tout nu. À 20h55, Kathleen apparu dans la fenêtre. Elle ne portait qu’un petit string. Monica alla lui ouvrir la porte. «C’est une bonne idée de laisser les rideaux ouvert pour les voyeurs» dit Kathleen «Ça me plait comme exhibitionniste» poursuivit-elle avant d’ajouter «Je peux faire tout ce que vous voulez en autant que ce n’est pas humiliant et que c’est non violant».«Tes limites sont les nôtres» lui répondis-je. Elle commença par enlever son string. Monica dit «j’aimerais que tu me liche la chatte pendant que Gary va fourrer ta plotte» Monica se coucha sur le lit et écarta les jambes. Kathleen lui étira ses lèvres vaginales et lui fourra sa langue dans son vagin. Pendant ce temps, j’approchai mon pénis près du visage de Monica. Elle attrapa mon pénis avec sa bouche et commença à le sucer.Une fois que je fus bandé, j’ai empalé la belle plotte de Kathleen. Elle avait de magnifiques lèvres vaginales. Je l’ai pénétré dans toutes sortes de positions. Finalement après un certains, je me suis retiré de son vagin et j’ai éjaculé sur ces fesses. Monica a pris des photos que vous pourrez voir au bas de cette histoire.Puis on s’est rendu compte qu’Alexa et sa famille nous observait dans la fenêtre. Ils étaient complètement nus et se masturbaient. On leur a envoyé la main et ils firent de même. On a décidé de continuer en les laissant profiter du spectacle. «Cette fois Monica va préparer ton trou du cul et je vais t’enculer.» dis-je à Kathleen. Monica commença par lécher l’anus de Kathleen et y introduisit sa langue qu’elle a enfoncé le plus loin possible. Elle cracha ensuite abondamment entre les fesses de Kathleen pour mouiller le trou du cul de Kathleen et y enfoncer un doigt, puis un deuxième et un troisième qu’elle fit aller de plus en plus rapidement. Kathleen gémissait de bonheur. Pendant ce temps je me masturbais pour faire gonfler mon pénis de 10 po et demi de long et 2 po et demi de diamètre. Une fois bien bandé, J’ai commencé à enfoncer mon pénis dans le cul de Kathleen doucement jusqu’à la limite de ma longueur. Puis j’ai accéléré le mouvement. «Ouf!! J’en ai jamais eu un aussi gros dans mon cul» dis Kathleen. ¸Je m’étais positionné pour qu’Alexa et sa famille voient bien entrer et ressortir mon pénis du trou du cul de Kathleen.Après un bon 10 minutes, j’ai demandé à Kathleen si elle en avait assez. «Oh non j’aime beaucoup ça. Continu si tu peux.» «Je vais essayer de me retenir le plus longtemps possible» répondis-je. J’ai réussi à me maintenir pendant un autre dix minutes puis je ne suis retiré et j’ai éjaculé mon foutre sur ses fesses et son cul. Monica a pris quelques photos que vous pourrez aussi voir au bas de cette histoire. Elle s’est ensuite précipitée vers le cul de Kathleen pour capter le sperme et l’avaler. «Kathleen, on va aller dans la salle de bain et on va te pisser dessus» dit Monica. On a alors envoyé la main à nos voyeurs qui nous ont montré leur pouce en l’air en guise d’appréciation du spectacle. Kathleen s’est couchée dans le bain et on s’est mis à lui pisser dessus sur tout son corps, figure et cheveux compris. Ensuite on a pris ces coordonnés, elle a remis son string et est parti.Après cette journée bien active, on a fermé les rideaux, éteint les lumières et on s’est couché. À suivre…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir